Chalet-Forum.org

Bienvenue sur CHALET-Forum, pas de flood svp, et bonne connexion !!!
Chalet-Forum.org

Site & Forum des étudiants en Sciences Médicales de Constantine

 
 
Lançons un appel de détresse !!!
Dès maintenant sur tout les quotidiens nationaux... ICI !
New Page 1

 

 

Pour bien commencer l'année, nouvelle adresse !

 

www.chalet-forum.org

 

Nous vous invitons à mettre à jour vos favoris en y ajoutant la nouvelle adresse depuis laquelle le forum est désormais accessible.

 

 

 

 

             Pour 200 Points, vous pouvez passer une annonce perso ici !                                                                                              

POUR 50 Points, une PUB ici pour un topic que vous avez créé !!!     

 

 

 

 

Saviez vous que vous gagnez beaucoup plus de points en parlant de science et en partageant des livres

qu'en floodant ? le Flood est désormais sanctionné !!!

 

 

 

 

Avez vous remarqué le bouton "Galerie" juste au dessus?

Il nous est possible désormais de partager des photos entre nous !!!


    Combat d'experts sur les dangers du portable

    Partagez
    avatar
    spectrum
    Modérateur
    Modérateur

    Masculin
    Cancer Nombre de messages : 678
    Age : 31
    Localisation :
    Niveau : 5ème Année
    Filière : Chirurgie Dentaire
    Réputation : 15
    Points : 936
    Date d'inscription : 18/05/2008

    Combat d'experts sur les dangers du portable

    Message par spectrum le Jeu 19 Juin 2008, 13:44

    Dans un communiqué publié mardi, l'Académie de médecine s'insurge contre la dramatisation des dangers du téléphone mobile
    Combat d'experts sur les dangers du portable


    L'Académie de médecine qualifie de «marketing et de publicité»
    l'appel sur les risques du téléphone portable initié par David
    Servan-Schreiber.

    Un excès de prudence en matière de santé publique n'a jamais fait de
    mal à personne. C'est pourquoi lorsque, le 15 juin dernier, David
    Servan-Schreiber, psychiatre (et auteur de best-sellers), avec une
    vingtaine de cancérologues lançait dans Le Journal du dimanche
    un vibrant appel pour interdire le portable aux enfants
    et inciter les adultes à restreindre son usage, personne n'a eu envie
    de protester. Même si la démarche semblait surprenante puisqu'elle ne
    reposait sur aucun fait scientifique nouveau. La personnalité de David
    Servan-Schreiber, connu pour son aptitude à la médiatisation,
    apparaissait comme ayant un rôle majeur dans cette affaire, sans que
    personne n'ose lui en faire le reproche. Sauf l'Académie de
    médecine qui, dans un communiqué rendu public mardi, s'insurge contre
    cet appel dramatisant les dangers du téléphone portable : «La médecine
    n'est ni de la publicité ni du marketing, et il ne peut y avoir de
    médecine moderne que fondée sur les faits. Inquiéter l'opinion dans un
    tel contexte relève de la démagogie, mais en aucun cas de démarche
    scientifique. On ne peut raisonnablement affirmer, comme le font les
    auteurs de l'appel, “qu'un risque existe qu'il favorise l'apparition de
    cancers en cas d'exposition à long terme” et, en même temps, qu'“il n'y
    a pas de preuve formelle de la nocivité du portable”. Le principe de
    précaution ne saurait se transformer en machine alarmiste, surtout
    quand plusieurs milliards de portables sont utilisés dans le monde sans
    conséquences sanitaires apparentes depuis 15 ans.»

    Des données rassurantes
    L'Académie de médecine appuie son propos sur des données
    expérimentales rassurantes et sur les premiers résultats de l'étude
    internationale Interphone portant sur 13 pays et qui vise à comparer
    l'intensité de l'utilisation du portable chez 3 000 malades atteints de
    différents cancers (cerveau, oreille interne, parotide) avec celle de
    témoins de même âge et de même niveau social. Toute la difficulté de
    ces études, dites «cas-témoin», tient au fait que les malades très
    motivés font beaucoup d'efforts pour retracer avec moult détails
    l'usage de leur portable dix ans auparavant, contrairement aux témoins
    qui se sentent moins concernés. Les résultats préliminaires
    d'Interphone ne montrent pas d'augmentation du neurinome de
    l'acoustique (avec une incertitude pour les utilisateurs de plus de dix
    ans), ne décèlent pas de risque accru pour le méningiome, tout comme
    pour les gliomes (pour lesquels un risque à la limite de la
    signification est mis en évidence pour plus de dix ans d'utilisation).
    Ces données sont considérées comme rassurantes, même si elles ne
    permettent pas d'augurer de ce qui peut se passer après 20, 30 ou 40
    ans d'utilisation. «On ne peut pas faire une politique de santé
    publique si l'on mélange les suspicions fortes de risque, voire les
    certitudes et les simples hypothèses, explique le professeur André
    Aurengo, membre de l'Académie. Il existe aujourd'hui une sorte de
    sacralisation du risque, surtout quand il est hypothétique. Il peut
    prendre très vite le statut de vérité. On a l'impression que moins il y
    a d'informations et plus c'est facile de brandir des peurs. On comprend
    que les pouvoirs publics recommandent, comme ils l'ont fait, des
    précautions d'utilisation pour les enfants et les adultes. Les
    portables peuvent avoir un effet d'échauffement tissulaire lors
    d'utilisations prolongées, mais l'énergie est trop faible pour
    entraîner des lésions de l'ADN. Pour l'instant, on n'a pas idée d'un
    mécanisme par lequel le portable pourrait provoquer le cancer.» Pour
    Dominique Costagliola, épidémiologiste à l'Inserm : «Les discours
    actuels s'apparentent aux peurs que les gens ont eues lorsque le train
    a été inventé. Si l'on doit avoir peur de tout progrès, autant
    retourner tout de suite à l'âge des cavernes, époque à laquelle,
    rappelez-vous, l'espérance de vie était très réduite ! Il ne s'agit pas
    d'accepter toute nouveauté sans réfléchir, mais de ne pas dire
    n'importe quoi au nom du principe de précaution.»

    lefigaro.fr
    avatar
    coolsympa
    Membre Spécial
    Membre Spécial

    Féminin
    Taureau Nombre de messages : 656
    Age : 29
    Niveau : 3ème Année
    Réputation : 0
    Points : 55
    Date d'inscription : 30/04/2008

    Re: Combat d'experts sur les dangers du portable

    Message par coolsympa le Sam 21 Juin 2008, 18:46

    oh je s8 en dangé j'utilise le portable plus que 3 heure par jour sans arréts ...aparament j'oré cet éffet ds 3ans
    b3id echar 3liya!!!!!!!!!!!!!!
    avatar
    chrone
    V.I.P
    V.I.P

    Masculin
    Sagittaire Nombre de messages : 1598
    Age : 33
    Localisation : bien sur constantine
    Niveau : Médecin Généraliste
    Filière : Médecine
    Réputation : 0
    Points : 73
    Date d'inscription : 05/05/2008

    Re: Combat d'experts sur les dangers du portable

    Message par chrone le Sam 21 Juin 2008, 22:48

    pour moi c pas grave naflixie khatra fi 4 mois lol!
    avatar
    coolsympa
    Membre Spécial
    Membre Spécial

    Féminin
    Taureau Nombre de messages : 656
    Age : 29
    Niveau : 3ème Année
    Réputation : 0
    Points : 55
    Date d'inscription : 30/04/2008

    Re: Combat d'experts sur les dangers du portable

    Message par coolsympa le Sam 05 Juil 2008, 22:04




    RISQUE DU GSM/ PREUVES PAR DES RATS


    Pour revenir sur les dangers éventuels des ondes liées aux téléphones portables, voici quelques preuves scientifiques plutôt... pas très rassurantes.

    Le docteur Dirk Adang a présenté à Louvain, les résultats d'une recherche lancée en 2002 sur l'effet sanitaire d'une exposition continue aux ondes GSM sur des rats. Résultat du premier bilan : le taux de mortalité des rongeurs dans les trois groupes exposés à des ondes a été le double (60 %) du taux de mortalité du groupe témoin non exposé (29 %). Pour rappel, les rats partagent 90% de notre ADN.

    Beaucoup de précautions ont été prises pour que les tests soient les plus fiables possibles et exempts de toute critique méthodologique.

    On se rassure comme l'on peut. Les seuils d'exposition réels sont, à priori, bien moins élevés que les seuils officiels. En France, un décret du 3 mai 2002 fixe les seuils de référence à 41, 58 et 61 volts par mètre selon les fréquences. A Paris, des mesures effectuées entre 2003 et 2008 assurent que 93,6 % de ces mesures montrent un niveau d'exposition des Parisiens inférieur à 1 volt par mètre...

    Contenu sponsorisé

    Re: Combat d'experts sur les dangers du portable

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Ven 15 Déc 2017, 20:40